Qualité / Gestion des Risques

Qualité / Gestion des Risques

La Clinique du Château de Vernhes est engagée depuis de nombreuses années dans une démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins. Cette démarche est menée au sein de la clinique par un « Comité Qualité et Gestion des Risques ».

Certification

« La certification est une procédure d’évaluation externe à un établissement de santé, effectuée par des professionnels, indépendante de l’établissement et de ses organismes de tutelle, évaluant l’ensemble de son fonctionnement et de ses pratiques. Elle vise à assurer la sécurité et la qualité des soins donnés au malade et à promouvoir une politique de développement continue de la qualité au sein des établissements de santé ».

La Clinique du Château de Vernhes a obtenu de l’HAS (Haute Autorité de Santé) le plus haut niveau de certification en novembre 2005, janvier 2010 et une nouvelle fois en janvier 2015.

Satisfaction des patients

Pour pouvoir améliorer constamment la satisfaction des patients, celle-ci est régulièrement évaluée. La qualité de la prestation est mesurée par l’intermédiaire d’un questionnaire de satisfaction remis à chaque patient lors de son admission.

Les résultats de ces évaluations sont portés à la connaissance des patients au moyen d’un panneau d’affichage à l’entrée de la salle à manger et téléchargeable.

Satisfaction Patients
  Le logiciel Acrobat Reader est nécessaire pour lire ce document. Le télécharger ici.

Indicateurs pour l’amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins (Indicateurs IPAQSS) :

La HAS (Haute Autorité de Santé) est engagée depuis 2006 dans la généralisation d’indicateurs de qualité, ayant pour objectif d’informer les patients sur la qualité des soins délivrés.

Depuis 2009, les établissements SSR (Soins de Suite et de Réadaptation) sont dans l’obligation de suivre 4 indicateurs généralisés sur la Tenue du dossier patient.

Les résultats de ces évaluations sont également portés à la connaissance des patients au moyen d’un panneau d’affichage à l’entrée de la salle à manger et téléchargeable ci-dessous :

Indicateurs IPAQSS
  Le logiciel Acrobat Reader est nécessaire pour lire ce document. Le télécharger ici.

Le CLUD (Comité de Lutte contre la Douleur) définit les objectifs et le programme d’actions de l’établissement en matière de prise en charge de la douleur, met en œuvre des moyens de lutte contre la douleur, définit les actions d’information et de formation de l’ensemble des professionnels de l’établissement en matière de lutte contre la douleur, participe à la politique de réduction de l’iatrogénie.

Référent : Dr LAIKUEN, médecin.

Lutter contre la douleur

L’évolution des connaissances nous donne aujourd’hui des moyens importants nous permettant de réduire la douleur des patients. Avoir mal n’est plus aujourd’hui une fatalité.

Pour prendre en charge la douleur de nos patients, notre équipe s’est attachée à développer une politique de prise en charge qui s’articule autour de 4 grands axes :

Informer :

Une information individualisée est réalisée de façon régulière par du personnel compétent auprès de nos patients.

Organiser :

La clinique a mis en place une équipe douleur chargée de mettre en place les protocoles adaptés aux différentes situations cliniques, d’informer nos professionnels des méthodes actualisées et d’évaluer la qualité de la prise en charge de la douleur.

Adapter :

Notre programme de prise en charge de la douleur est adapté à chaque patient hospitalisé. Il résulte d’une approche globale centrée sur les besoins de la personne

Evaluer :

Des outils d’évaluation existent afin de mesurer la qualité de la prise en charge.

Article L.1110-5 du code de la santé publique “…toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée…”

L’infectiovigilance :

– Le CLIN : Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales), a pour mission de définir la politique de maitrise du risque infectieux et de réaliser le programme d’actions. Président : Dr Sylviane LEGERON, pharmacien.

– L’EOH (Equipe Opérationnelle d’hygiène) a pour mission de mettre en œuvre le programme définit par le CLIN et de réaliser la surveillance et la prévention de l’infection, conformément aux recommandations et connaissances scientifiques actuelles. Référent : Agnès BEULZ, cadre de santé, hygiéniste

Les résultats des évaluations réalisées dans le cadre de l’EOH sont portés à la connaissance des patients au moyen d’un panneau d’affichage à l’entrée de la salle à manger et téléchargeable ci-dessous.

Cliquez ici pour télécharger les résultats

La Matériovigilance a pour objet la surveillance des incidents ou risques d’incidents pouvant résulter de l’utilisation des dispositifs médicaux après leur mise sur le marché.

Référent : Dr Sylviane LEGERON, pharmacien

La Pharmacovigilance a pour objet la surveillance du risque d’effets indésirables résultant de l’utilisation des médicaments.

Référent : Dr Sylviane LEGERON, pharmacien.

Quel est mon rôle avant de prendre mon traitement ?

 

• Je décline mon identité : Mon Nom, prénom, et date de naissance

• Pour ma sécurité, j’accepte que la photo d’identité prise à l’entrée apparaisse dans le dossier patient informatisé

• Je communique mon traitement habituel aux équipes de soins

• Si je possède mes traitements personnels à l’entrée, je les confie à l’infirmière qui me les rendra à ma sortie (après destruction des médicaments éventuellement arrêtés pendant le séjour et suppression d’éventuels médicaments périmés)

• Si j’ai des difficultés à déglutir ou si je fais parfois des fausses routes, je dois le signaler

• Je prends connaissance des consignes pour prendre correctement mon traitement : je  • Je décline mon identité : Mon Nom, prénom, et date de naissance

• Pour ma sécurité, j’accepte que la photo d’identité prise à l’entrée apparaisse dans le dossier patient informatisé

• Je communique mon traitement habituel aux équipes de soins

• Si je possède mes traitements personnels à l’entrée, je les confie à l’infirmière qui me les rendra à ma sortie (après destruction des médicaments éventuellement arrêtés pendant le
séjour et suppression d’éventuels médicaments périmés)

• Si j’ai des difficultés à déglutir ou si je fais parfois des fausses routes, je dois le signaler

• Je prends connaissance des consignes pour prendre correctement mon traitement : je n’hésite pas à poser des questions pour bien comprendre.

• Avant chaque prise, je relis attentivement le nom du médicament à prendre et la dose : en cas de doute, je n’hésite pas à poser la question

• Si un traitement n’a pas d’étiquetage et qu’il n’est pas identifiable, je ne le prends pas et en informe l’infirmière

• Avant chaque injection, je demande à l’infirmière le nom du produit et la dose

• Je prends le traitement que l’on me donne, et même si je me sens mieux et que je suis tenté de l’arrêter

• Je participe à l’ « Atelier Médicaments » avec le pharmacien au début de mon séjour n’hésite pas à poser des questions pour bien comprendre.

• Avant chaque prise, je relis attentivement le nom du médicament à prendre et la dose : en cas de doute, je n’hésite pas à poser la question

• Si un traitement n’a pas d’étiquetage et qu’il n’est pas identifiable, je ne le prends pas et en informe l’infirmière

• Avant chaque injection, je demande à l’infirmière le nom du produit et la dose

• Je prends le traitement que l’on me donne, et même si je me sens mieux et que je suis tenté de l’arrêter

• Je participe à l’ « Atelier Médicaments » avec le pharmacien au début de mon séjour

 

Ce que je NE dois PAS faire :

 

• Prendre des médicaments à l’insu du médecin ou de l’infirmière

• Ne pas prendre des médicaments qui me sont donnés sans le dire : vous avez le droit de douter ou de refuser un traitement, mais il est important d’en avertir le médecin.

• Modifier la dose de ma propre initiative sans l’accord préalable du médecin

Les questions à poser :

 

• Pourquoi je dois prendre ce traitement ?

• Pourquoi le nom du médicament n’est pas le même que celui que je prends habituellement ?

• Quelle est la dose que je dois prendre ? à quelle heure ? pendant combien de jour ?

• Le médicament va-t-il entraîner des effets secondaires ? lesquels ?

• Comment dois-je prendre mon traitement ? au moment des repas ?

Chaque patient hospitalisé est concerné par la prise en charge des médicaments qui lui sont administrés. En tant qu’acteur de votre santé, vous avez un rôle important à jouer.

L’objectif est de suivre la règle des 5 B:
• le Bon médicament,
• au Bon patient,
• à la Bonne dose,
• au Bon moment,
• selon la Bonne voie d’administration, et d’éviter toute interaction médicamenteuse.

 

La Clinique du Château de Vernhes s’engage à sécuriser la prise en charge médicamenteuse et vous offrir des soins de qualité.

Le COMEDIMS (Comité du Médicament et des dispositifs médicaux stériles) participe à l’élaboration de la liste des médicaments et dispositifs médicaux stériles dont l’utilisation est recommandée dans l’établissement.

Référent : Dr Sylviane LEGERON, pharmacien.

Le CSTH (Comité de Sécurité Transfusionnel et d’Hémovigilance) assure la mise en œuvre du programme de sécurité transfusionnelle, organise le suivi et la veille sanitaire.

Référent : Dr Valérie LAI KUEN, médecin

Le CLAN (Comité de Liaison Alimentation et Nutrition) a pour mission de définir la politique d’amélioration de la prise en charge de l’alimentation et de la nutrition au sein de l’établissement.

Référent : Dr Jean-Philippe COMET, médecin nutritionniste.

L’UTEP (Unité Transversale d’Education Thérapeutique du Patient) : cette structure a en charge la coordination des programmes d’Education Thérapeutique autorisés par l’ARS. Elle est chargée de l’organisation des ateliers individuels et collectifs d’éducation, du suivi et de leur évaluation, en lien avec la COPET (Cellule Opérationnelle d’Education Thérapeutique).

Référentes : Fanny RIBIERE, cadre de santé, titulaire du Diplôme Européen de Genève d’Education Thérapeutique, Dr Cécile CAUBEL, titulaire du Diplôme Universitaire d’Education Thérapeutique de Toulouse

L’Identitovigilance est un système de surveillance et de prévention des risques d’erreurs liés à l’identification des patients.

Une erreur sur l’identité peut avoir des conséquences dramatiques, c’est pourquoi l’identification du patient est pour nous une priorité.

Une Cellule d’Identitovigilance veille, au quotidien, à l’application des protocoles en place afin de prévenir toute erreur d’identification du patient et recense l’ensemble des dysfonctionnements rencontrés.

Lors de votre admission, nous vous demandons de présenter un document officiel d’identité (carte d’identité, passeport, carte de séjour) ainsi qu’une autorisation d’effectuer une photo d’identité qui sera intégrée dans votre dossier informatisé.

De plus, nous vous demandons de vérifier l’exactitude des données contenues sur les étiquettes de votre dossier.

L’établissement a fait le choix de poser un bracelet d’identification uniquement sur prescription médicale pour les patients ne pouvant décliner leur identité.

Merci de nous aider à prendre soins de vous.

Référente : Francine GASTON-CARRERE, Directrice Adjointe

La CME (CONFERENCE MEDICALE D’ETABLISSEMENT), présidée par le Dr COMET Jean-Philippe, médecin nutritioniste, réunit l’ensemble des médecins salariés et libéraux de l’établissement ainsi que la direction et les cadres.

Elle a pour rôles :

– d’élaborer le programme et le bilan Qualité / GDR
– de valider le choix de la direction concernant le coordonnateur des risques associés aux soins
– valider le choix de la direction concernant le professionnel de santé chargé des signalements des infections nosocomiales
– valider la composition de l’Equipe Opérationnelle d’Hygiène
– valider l’organigramme Qualité / Gestion des Risques.